Intégration Continue

: : :
Avant publication du rapport de veille

Le concept d’intégration continue est apparu il y a une quinzaine d’années. Utilisé dans un premier temps pour les langages compilés, il est maintenant utilisé pour tous les langages de programmation. Quasiment tous les projets peuvent mettre en place une intégration continue.

Le concept a été mentionné pour la première fois par Grady Booch. Grady Booch est le créateur de la méthode Booch et a participé à la réalisation du langage UML.

L’objectif de l'intégration continue est de vérifier que toute nouvelle mise à jour du code source, d’une application en cours de développement, ne génère pas d’erreurs (régressions ou anomalies).

Il existe beaucoup d’outils pour faire de l’intégration continue, de la livraison continue ou du déploiement continue. On retrouve par exemple Jenkins, l’un des plus connus, GitLab CI/CD, un outil proposé par la célèbre plateforme GitLab ou encore Azure DevOps propulsé par Microsoft qui intègre un outil permettant le déploiement continu.

L'intégration continue comprend 3 phases :

Schéma de l'intégration continue.

Le cycle de 3 phases se réalise en boucle. Chaque ajout même infime doit subit ce cycle.